F.A.Q : Tout savoir sur les épilateurs lumière pulsée

Les épilateurs à lumière pulsée sont les grands favoris de l’épilation permanente à domicile. S’ils sont un peu plus chers que les épilateurs électriques, ils proposent cependant une solution quasi définitive qui séduit de plus en plus de consommateurs. Efficaces et rapides, ils laissent les jambes douces et soyeuses durant de longues années.

Or, ils se veulent très nombreux sur le marché et les fonctionnalités toutes plus alléchantes les unes que les autres n’aident pas les consommateurs à faire leur choix. C’est pourquoi nous vous proposons de retrouver rapidement toutes les réponses à vos interrogations dans notre FAQ afin de vous aider à faire le meilleur achat.

Comment marche un épilateur à lumière pulsée ?

Un épilateur à lumière pulsée fonctionne à l’aide d’un flash de lumière qui se veut directement absorbé par la mélanine contenue dans les poils. Transformée en chaleur, cette même lumière va alors brûler la racine et limiter la repousse.

Dans les semaines qui suivent, la pilosité va tomber petit à petit jusqu’à devenir de plus en plus fine et discrète, voire complètement absente. L’efficacité de ce traitement varie en fonction de la couleur de peau et du poil. Certains utilisateurs auront besoin de plus de séances avant d’obtenir les résultats souhaités.

Toutefois, comme vous le savez l’IPL cible la mélanine. C’est pourquoi il est impératif que la différence de teinte entre la peau et la pilosité soit importante. Les peaux claires aux poils foncés obtiennent les meilleurs résultats et peuvent utiliser les intensités les plus importantes.

Les peaux mates à foncées ne doivent et ne peuvent malheureusement pas faire appel à cette technique au risque de brûler leur peau. En effet, l’appareil pourrait ne pas faire la différence entre la peau et les poils.

Comment utiliser un épilateur à lumière pulsée ?

Un épilateur à lumière pulsée s’utilise très simplement. Tout d’abord, commencez par raser votre peau. Cela permettra au poil de repousser de manière plus épaisse, plus foncée et plus dru. Grâce à cela, la lumière pulsée sera mieux absorbée et les résultats se feront plus rapides.

Sur peau sèche, placez ensuite votre appareil avec un angle de 90 degrés. Utilisez le capteur de peau afin de régler l’intensité qui vous convient. À savoir que l’on recommande de débuter par les intensités les plus faibles avant d’augmenter au fur et à mesure des séances. Il vous suffit ensuite d’activer le mode de votre choix : flash simple pour les zones sensibles en quête de précision, ou multiflashs pour les zones vastes comme les jambes ou le dos.

Avec l’appareil bien en main, descendez au fur et à mesure que les flashs s’activent sur la peau. Tâchez de ne pas repasser deux fois au même endroit lors d’une même séance afin de ne pas altérer la peau. De plus, évitez d’utiliser votre appareil si vous comptez vous exposer au soleil dans les jours qui viennent ou si vous vous êtes déjà exposée au soleil durant les 4 à 5 jours précédents.

Comment choisir un épilateur à lumière pulsée ?

Pour choisir un épilateur, il faut se référer à certains critères de bases. Nous les avions évoqués dans notre comparatif sur les épilateurs à lumière pulsée. Voici ceux qu’il faut retenir afin de faire le meilleur choix et qui plus est, qui répondent à vos attentes et objectifs.

⇨ Le design et ergonomie

On prend en compte le design et l’ergonomie de l’appareil, car celui-ci va demander une prise en main prolongée. Les poignées en forme de S ou de sablier sont très appréciées.

⇨ La fenêtre de flash

En fonction de l’usage de votre appareil, il convient de choisir une fenêtre de flash qui correspond à vos attentes. À savoir que si vous souhaitez utiliser votre IPL pour l’épilation unique des jambes, une fenêtre XXL vous permettra un traitement plus rapide. Si vous avez pour but d’épiler les aisselles, le maillot ou le visage, une fenêtre de taille moyenne avec des embouts interchangeables adaptés sera conseillée. En moyenne, la fenêtre mesure entre 3 et 7 cm2.

⇨ Les Zones du corps

Comme nous le disions plus haut, avant d’acheter votre IPL, faites en sorte de savoir sur quelle(s) zone(s) du corps vous souhaitez l’utiliser. Certains appareils ne sont pas adaptés pour les zones les plus sensibles et le visage, par exemple.

⇨ Le capteur de peau

Afin d’être le plus sécurisants possible, nous vous conseillons également de choisir un appareil doté d’un capteur de peau. Ce dernier vous aidera à sélectionner la meilleure intensité en fonction de la couleur de votre peau et de votre pilosité. Certains modèles plus avancés vérifient votre teinte votre peau toutes les minutes afin d’adapter la puissance si cette dernière varie en fonction de zones.

⇨ La durées de vie

Les épilateurs à lumière pulsée sont fabriqués avec des durées de vie à rallonge. Elles se calculent grâce au nombre de flashs de la fenêtre. En moyenne, les IPL vont de 100 000 à 400 000 flashs, ce qui leur permet une durée de vie de 10 à 20 ans.

⇨ La rapidité de traitement

Prenez également en compte la rapidité de traitement que peut proposer l’IPL que vous ciblez. Pour cela, il faut regarder la taille de la fenêtre, le système de glisse et le nombre de flashs à la minute. Les modes flash simples et multiflashs sont également appréciés pour accélérer la cadence et s’adapter à la zone.

⇨ Les embouts

Que ce soit pour les aisselles, le maillot, le visage ou les jambes, les embouts varient afin de s’adapter aux courbes, à la largeur et à la proximité avec des zones particulièrement sensibles. On pense donc aux embouts interchangeables qui s’adaptent aux différentes zones du corps et du visage.

⇨ Le prix

Le prix est aussi un critère non négligeable surtout quand on sait que la plupart de ces appareils sont commercialisés à un tarif déjà très élevé. Pour le reste, cela dépendra du budget que vous souhaitez ou pouvez allouer à l’achat d’un IPL. Il vous faudra toutefois débourser entre 150 et plus de 500 euros pour un appareil de qualité qui répond aux normes.

À quelle fréquence utiliser un IPL ?

Les marques et les fabricants donnent généralement leurs recommandations en fonction de la puissance de l’appareil et de sa technologie. Toutefois, en règle générale, on conseille d’utiliser un épilateur à lumière pulsée toutes les 2 semaines pendant les 2 premiers mois d’utilisation. Une fois que les poils sont éradiqués et se font plus discrets, on opte pour des retouches plus rares toutes les 4 à 8 semaines en fonction de votre repousse actuelle et de la sensibilité de votre peau.

Il n’est pas recommandé d’ajouter des séances au risque d’altérer la qualité de la peau. Les résultats n’en seront pas meilleurs. Prenez votre temps. Il faut aussi savoir que les tout premiers résultats se font attendre pendant plusieurs semaines.

Combien de temps avant les premiers résultats ?

Cela dépend de l’appareil que vous sélectionnez et de la puissance dont il est doté. Les plus efficaces offrent des résultats permanents dès 3 à 4 semaines. Les moins puissants vous demanderont d’attendre 3 à 4 mois. Toutefois, si pour ces derniers l’attente est plus longue, la disparition de la pilosité sera tout aussi qualitative.

L’épilation à lumière pulsée fait-elle mal ?

La lumière pulsée, contrairement au laser, n’est pas réputée pour faire mal. De nombreuses études ont prouvé que les testeuses ne ressentaient pas de grandes douleurs pendant son utilisation. Toutefois, pour que cela soit vrai, il faut que l’intensité soit parfaitement réglée en fonction de la couleur de peau et de pilosité.

Si vous ressentez des douleurs pendant l’utilisation de votre appareil, commencez par baisser l’intensité. On conseille de toute façon de commencer avec les intensités les plus basses puis d’augmenter au fil des séances. De petites douleurs peuvent cependant se faire sentir sur une peau non rasée, sur une peau flashée à plusieurs reprises pendant la même séance ou sur des zones soumises aux inflammations, irritées, brûlées.

Quels sont les dangers de l’épilation à lumière pulsée ?

Si l’épilateur à lumière pulsée est bien utilisé, il ne présage aucun danger. On déconseille cependant son utilisation sur les peaux brûlées, soumises aux inflammations, irritées, sur les coups de soleil, les tatouages, les grains de beauté ou les taches de rousseur, et sur les maladies de peau (eczéma, varices, herpès, verrues, cancer…) Il n’est également pas recommandé d’utiliser un IPL si vous êtes enceinte.

L’utilisation de l’épilation à lumière pulsée peut toutefois engendrer quelques rougeurs, une sensation de chaleur et/ou des picotements pendant ou après la séance. Cette réaction est tout à fait normale et disparait rapidement. En cas d’effets secondaires autres que ceux évoqués, stoppez les séances et consultez un médecin.

Qui peut utiliser l’épilation à la lumière pulsée ?

Tout le monde ne peut malheureusement pas utiliser l’IPL. Cette dernière ne convient, par exemple, pas aux peaux foncées. Les impulsions lumineuses étant absorbées par la mélanine, normalement dans le poil. Or, ici, les peaux mates à foncées sont plus enclines à absorber la lumière à la place du poil. Elles risqueraient donc d’être brûlées.

Les poils très clairs à savoir blonds, gris, blancs ou roux ne contiennent pas assez de mélanine pour que le traitement à la lumière pulsée ne soit efficace. C’est pourquoi, nous ne recommandons pas son utilisation sur les poils clairs à très clairs.

Peut-on utiliser un épilateur à lumière pulsée pendant l’été ?

Certains épilateurs à lumière pulsée sont dotés d’un filtre de protection UV. Cependant, l’utilisation n’est pas conseillée pendant les jours qui précèdent ou qui suivent une exposition prolongée au soleil. N’utilisez pas non plus votre IPL sur les coups de soleil au risque d’aggraver la situation. Attendez toujours la totale disparition des brûlures avant de recommencer les séances.

Comment nettoyer un épilateur à lumière pulsée ?

Un épilateur à lumière pulsée se doit d’être entretenu du fait qu’il est au contact de la peau, mais également pour lui offrir une durée de vie plus importante. Pour cela, plongez l’embout de traitement dans l’eau avec un peu de savon doux. Posez ensuite la tête sur une serviette propre afin que celui-ci sèche à l’air libre.

Une fois l’appareil nettoyé, rangez-le dans sa trousse afin de le protéger de la poussière, des résidus, des bactéries, mais aussi pour éviter les rayures sur la fenêtre de traitement.

Quel prix pour un IPL ?

Un IPL est relativement cher puisqu’il regroupe toutes sortes de technologies semi-professionnelles. Ce constat est encore plus vrai si l’appareil que vous choisissez regroupe plusieurs technologies, plusieurs embouts de rechange adaptés aux différentes zones du corps, s’il est sans fil…

En moyenne, on estime qu’il faut débourser entre 100 et 500 euros pour un appareil de qualité qui regroupe l’ensemble des critères évoqués plus haut dans cette F.A.Q. En revanche, il est conseillé de profiter des ventes privées, des périodes promotionnelles ou des soldes de saison pour vous en procurer un, car les prix passent souvent du simple au double.

Curabitur id risus. vel, massa sem, Sed accumsan leo justo Nullam